• Julie

Les différentes méthodes de PMA en France et à l'étranger

Dernière mise à jour : 30 sept.


La Procréation Médicalement Assistée (on rencontre également le terme d'AMP =Assistance Médicale à la Procréation) est, comme son nom l'indique, une assistance médicale pour concevoir un enfant. Initialement conçue pour aider les couples hétérosexuels infertiles ou ayant des soucis de santé, elle a été ouverte à « toutes » en 2021 (les personnes trans sont toujours exclu·e·s du dispositif).


Malgré cette légalisation, beaucoup de couples non-hétéro continuent d’aller à l’étranger. En France les délais sont très longs et il est interdit de choisir saon donneur·euse.


La PMA : prise en charge


La PMA est prise en charge par la sécurité sociale lorsqu’elle a lieu en France (et parfois à l’étranger dans de rares exception comme un âge avancé du parent porteur associé à des délais trop longs en France).


La sécurité sociale prend en charge 6 essais d’inséminations artificielles et 4 tentatives de FIV (cycles complets donc plusieurs inséminations possibles). Le compteur est remis à zéro après chaque grossesse.


Le prélèvement ou le recueil de gamètes est autorisé jusqu’au jour du 43ème anniversaire pour la femme et du 60ème anniversaire pour l’homme.


 

L'IAD : L'Insémination intra-utérine avec Donneur.


Le parent gestant doit faire toutes les analyses sanguines et gynécologiques préalables. Lorsque tout va bien le parcours débute généralement par de simples inséminations. Si au bout de quelques inséminations il n’y a pas eu de fécondation, les cycles suivants seront fait avec une stimulation ovarienne. Si cela ne fonctionne pas, on passe à l’étape de la FIV.


La FIV (Fécondation In Vitro)


La FIV a pour objectif de recréer en laboratoire les différentes étapes de la fécondation naturelle tout en maximisant les chances (recueil de plusieurs ovocytes) et en les optimisant (sélection des spermatozoïdes et des embryons).


Le début de la FIV est le même que pour le don d’ovocytes. Une fois la ponction réalisée, les ovocytes prélevés sont fécondés en laboratoire avec les spermatozoïdes du·de la donneur·euse. 3 à 5 jours plus tard le(s) embryon(s) sont implanté(s) dans l’utérus du parent gestant. Les autres embryons peuvent être congelés pour d’autres essais ou pour de futurs enfants.


La méthode ROPA (Réception des Ovocytes de la PArtenaire)


La méthode ROPA peut être utilisée quand les deux parents ont un utérus.


Le parent A fait une stimulation et ponction d’ovocytes. Ceux-ci sont fécondés en laboratoire et implantés dans l'utérus du parent B. S'il y a plusieurs ovocytes fécondés cela peut donner plusieurs tentatives d'inséminations d'embryons.


Cette technique est interdite en France. Elle est plébiscitée par certains couples dont un parent a des soucis de santé ne permettant pas d'utiliser ses propres ovocytes mais souhaite porter l’enfant par exemple. Elle permet aussi pour certain·e d’avoir le sentiment que les deux parents ont participé.


La GPA (Gestation Pour Autrui)


Dans cette méthode l’ovocyte d’un·e donneur·euse est fécondé in vitro avec les spermatozoïdes d’un des parents. L’embryon est implanté dans l’utérus de la « mère porteuse » qui n’a donc pas de lien génétique avec l’enfant.


Cette technique est interdite en France. De nombreux couples d’hommes y ont recours aux Etats-Unis bien que ce soit une procédure longue et très couteuse.


Le double don


Le double don est, comme son nom l'indique, une FIV réalisée avec un don d'ovocyte ainsi qu'un don de spermatozoïde. On peut y avoir recours en cas d'infertilité sévère ou de risque de transmission de maladie génétique.


L'accueil d'embryon


Lorsqu'un couple a recours à la FIV, il est fréquent que des embryons soient congelés et préservés pour de futurs enfants. Si le couple ne souhaite plus utiliser ces embryons, il peut demander à ce qu'ils soient détruits ou en faire don.


Les embryons sont destinés à des couples qui ont une double infertilité sévère ou un risque de transmission de maladie génétique. Les conditions pour donner et recevoir sont les mêmes que pour les dons

d'ovocytes.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout